Le programme des nouveaux ateliers de la Bibliothek Andreas Züst placés sous la direction de Simone Koller et de Annett Höland démarre en automne 2016. À cette occasion un hôte sera chaque fois invité à sélectionner un livre du fonds de la bibliothèque et utilisera ce dernier en tant que point de départ d’un atelier de deux jours. L’idée première est d’approcher de concert un thème à partir de lectures, de discussions et d’incursions associatives à travers la bibliothèque.

Ateliers 2020

Le prochain atelier est prévu pour la mi-octobre. L’information suivra.

Ateliers passés

The last workshop took place in October 2019. Together with economist Mascha Madörin and artist and curator Mirjam Bayerdörfer we were looking at economics from a feminist viewpoint. Why do (Swiss) women earn 100 mia. francs less than men? How is work and income related to money and power? Which strategies can we use to make these connections more visible and to take action towards a better future?

In September 2018 our guests were filmmakers Carmen Jaquier and Jan Gassmann. Based on a scene from a film script we were exploring the basics of filmmaking, trying out different roles in front and behind the camera. Another workshop was held in March 2018 by the designer Hanna Bergman, initiator of The Reading School, and the artist Marie Raffn. Using the smartphone as a tool and filter, we were looking for experimental ways of reading and writing. “Whether you are an accountant or a zoologist, chances are you use the written word everyday to inform, to document, to promote and to persuade.” (John Simmons) Guided by the English writer John Simmons, we explored writing and language, crossing the borders between different genres to see how fictional writing can be a positive influence on our everyday conversations and on everyday writing. In another workshop, led by artist Delphine Chapuis-Schmitz, we were using found text fragments from the library to create new texts by rewriting, recombining and editing them.

« Lire un livre n’est qu’une forme du ‹ lire › au sens propre du mot. Ceci signifie : poser l’un sur l’autre dans un rassemblement, en bref : collectionner. » (Martin Heidegger) – sous le couvert de cette maxime, la bibliothèque a organisé cinq ateliers entre 2012 et 2014 : partant de « Self and Others » de R.D. Laing, l’auteur et philosophe Aaron Schuster a fait une incursion dans l’histoire de la psychiatrie et du mouvement de l’antipsychiatrie. Le deuxième atelier a thématisé la linguistique journalière : une publication dans laquelle les expressions ont été maniées ad absurdum s’est matérialisée sous l’égide de l’artiste Tine Melzer. Une année plus tard, l’artiste féministe et pédagogue Doris Stauffer a commenté, expliqué et développé son travail et son œuvre. Jan Voss – artiste, éditeur, libraire et imprimeur sur Rotaprint – a parlé de ses livres dont 22 se trouvent dans le fonds de la bibliothèque, sur son art de faire des livres et a produit avec les participants et participantes « Leere Taschenbücher » (Livres de poche vides). Le musicien d’improvisation Andy Guhl était l’invité du cinquième atelier à l’occasion duquel il a exposé les règles essentielles de sa technique de travail et a, avec le groupe, expérimenté la production de sons à partir des moyens les plus rudimentaires.

10/2019
09/2018
03/2018
03/2017
10/2016
09/2014
01/2014
07/2013
06/2012
05/2012

Mascha Madörin et Mirjam Bayerdörfer
Jan Gassmann et Carmen Jaquier
Hanna Bergman et Marie Raffn
John Simmons
Delphine Chapuis Schmitz
Andy Guhl
Jan Voss
Doris Stauffer
Tine Melzer
Aaron Schuster